Jeudi 07 Juin 2018

  • -

Jeudi 07 Juin 2018

Réunion avec les Experts de la Banque Mondiale: Tirer avantage de l’urbanisation pour promouvoir un nouveau modèle de croissance et réduire les disparités territoriales.

Monsieur Abdelahad FASSI FIHRI, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville en présence de Madame Fatna EL-K’HIEL, Secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, Madame Majida ELOUADGHIRI, Secrétaire générale du département de l’Habitat et de la Politique de la Ville et des responsables du Ministère, a présidé une réunion de travail avec la délégation de la banque mondiale composée de Madame Marie Francoise Marie-Nelly, Directrice du Département Maghreb et Malte, Moyen-Orient et Afrique du Nord, Monsieur Augustin Maria et Monsieur Olivier Toutain, experts de la Banque mondiale , spécialistes en développement urbain.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’instauration d’une meilleure interaction et échange des pratiques et des initiatives novatrices en matière de politiques urbaines.

Le diagnostic présenté par les experts de la Banque Mondiale a confirmé l’apport des villes marocaines dans l’émergence économique et plaide pour le renforcement des villes afin de favoriser l’effet d’entraînement qu’elles pourront exercer sur le reste du territoire marocain.

Les défis urbains au Maroc peuvent être relevés grâce à des politiques diversifiées focalisant sur les institutions, les infrastructures et les interventions : Les bonnes politiques peuvent en effet conjuguer la concentration de l’activité économique et la réduction des disparités territoriales en termes de niveau de vie.

Ainsi, le défi pour le gouvernement marocain est de permettre, voire d’encourager une croissance économique tout en assurant un développement inclusif. Ces politiques devraient viser à promouvoir l’intégration économique, en rapprochant les territoires dynamiques et les territoires moins avancés.

La note présentée, a soulevé les priorités d’action pour les pouvoirs publics, aux niveaux national, régional et local dans un cadre cohérent permettant de favoriser un développement urbain résilient et durable qui contribue à la croissance économique et à une prospérité partagée pour tous les Marocains.

Le défi à relever est donc celui de tirer parti des potentialités dont l’urbanisation est porteuse. Il s’agit aujourd’hui d’opérer un changement de logique des politiques publiques, de renforcer l’attractivité des territoires et mieux bénéficier du rôle positif des villes comme espaces générateurs de solutions et plateformes de l’innovation, de favoriser de nouveaux modes de développement urbain durable.

Cette réunion a été aussi une opportunité de réflexion et de prospection permettant de s’accorder sur les orientations stratégiques, guider les efforts déployés par les différents acteurs, orienter les politiques publiques pour promouvoir un nouveau modèle de développement et réduire les disparités territoriales, susciter un débat fructueux autour des enjeux de la planification territoriale et des modalités de gestion et mettre en œuvre des mécanismes fonciers et financiers, du repositionnement des acteurs et de mode de gouvernance à la lumière des nouvelles avancées constitutionnelles et des dynamiques émergeantes.

Le débat a ouvert la voie à un plus grand soutien et une meilleure compréhension des réformes qui s’imposent pour bâtir un avenir prospère et équitable et engager des réformes ambitieuses fondées sur la valorisation optimale des atouts et potentialités des villes en vue d’asseoir des territoires viables, compétitifs et porteurs de progrès.

1

2

4

6

5

 

7