bâtiments § CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Alliance Marocaine du Bâtiment pour le Climat

Suite à la dynamique collective créée à l’occasion de la conférence des parties COP 21, Monsieur le Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a annoncé la création de l’Alliance Marocaine du Bâtiment pour le Climat (AMBC) regroupant les principaux acteurs dans l’acte de bâtir : FNBTP, FNPI, FMC, FMCI, CNOA, …, qui s’est fixée un plan d’actions ambitieux réunissant toute la chaine    de valeur du secteur de la construction.

La COP22 a connu la participation de l’AMBC par l’organisation de plusieurs  Sides Events à savoir :  » Bâtiment Durable », « Villes Durables: Défis et opportunités », ‟Quel engagement du secteur de la construction face aux changements  climatiques? “.

Les acteurs du secteur du bâtiment au Maroc ont formalisé cette Alliance par la signature de la Déclaration Commune de l’Alliance Marocaine du Bâtiment pour le Climat, lors du Salon International du Bâtiment 2016 , tout en reconnaissant que le secteur du Bâtiment peut contribuer de manière significative à atteindre les objectifs fixés en matière de lutte   contre le changement climatique, notamment l’objectif mondial commun qui est de maintenir le réchauffement climatique mondial en deçà de 2°C et d’assurer une transition   vers des bâtiments résilients et bas carbone. Cette démarche doit être concrétisée par des actions à mettre en place pour contribuer de manière significative à atteindre les objectifs fixés en matière de lutte contre le changement climatique.

Les acteurs du secteur du bâtiment au Maroc sont convaincus de la nécessité de renforcer  leurs actions communes, de mutualiser leurs initiatives et d’inscrire leurs efforts dans une  dynamique internationale et en interaction étroite avec l’Alliance Mondiale « Global  Alliance  for Buildings & Construction » (GABC).

Alliance mondiale des bâtiments et de la construction pour le Climat

A l’occasion de la COP 21 et du Buildings day, journée dédiée au bâtiment, Monsieur le Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a participé au lancement de l’Alliance mondiale des bâtiments et de la construction pour le Climat (la Global Alliance for Buildings and Construction). Soutenue par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, cette Alliance a reçu l’adhésion de 20 États, représentant plus d’1,2 milliard d’habitants.

Dans le cadre du Buildings day, la création de l’Alliance mondiale pour les Bâtiments et la Construction a fait l’objet d’une déclaration commune signée par plus de 70 personnalités représentant la filière.

Les signataires :

  • 20 pays : Allemagne, Arménie, Autriche, Brésil, Cameroun, Canada, Dubaï, Etats-Unis, Finlande, France, Japon, Maroc, Mexique, Norvège, Sénégal, Singapour, Suède, Tunisie et Ukraine, Vietnam.
  • 8 grands groupes : Lafarge Holcim, Saint Gobain, Velux, Consolidated Contractors Company, Danfoss, Veolia, Sekisui House, Suez Environnement,
  • Plus de 50 organisations nationales et internationales, réseaux de professionnels ou financeurs.

Cette Alliance permettra de :

  • Réunir à large échelle les acteurs mondiaux du bâtiment au service d’une ambition commune et d’intensifier la mise en œuvre des actions ambitieuses consacrées à prendre la route de « moins de 2 ° C » dans le secteur du bâtiment et de la construction ;
  • Permettre une prise de conscience du potentiel du secteur du bâtiment dans la réduction des émissions de GES.
  • Renforcer et accélérer la mise en œuvre des contributions nationales (NDC).
  • Renforcer les capacités humaines, techniques, institutionnelles et légales des membres.
  • Mobiliser les financements à la hauteur de l’enjeu.
  • Rassembler les acteurs concernés afin de réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à ce secteur.

Participation du Ministère à la COP21 et à la COP 22

La 21ème session de la Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies  sur les changements climatiques (COP21) s’est tenu à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015.

La Conférence de Paris de 2015 sur le climat a eu lieu du 30 novembre 2015 au 12 décembre 2015 au Bourget en France. Elle est la 21ème conférence des parties (d’où le nom COP21) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Ce sommet international qui a réuni 196 délégations (195 Etats+ l’Union Européenne) pays s’est terminé par l’adoption d’un accord international sur le climat dont l’objectif est de limiter le réchauffement mondial entre 1,5 °C et 2 °C d’ici 2100.

L’Accord de Paris est entré en vigueur officiellement le 4 novembre 2016, à la veille de la 22ème  Conférences des Parties (COP22) à la CCNUCC. En effet, Le Maroc a officiellement ratifié l’Accord de Paris, le 21 septembre 2016, à New-York et a présenté sa contribution du Maroc « NDC » qui vise un objectif inconditionnel de 17% de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre (objectif inconditionnel) et un objectif conditionnel de 42% à l’horizon 2030.

Lors de la COP21 notre Ministère a adhéré à l’Alliance Mondiale pour les Bâtiments et la Construction lancée au Buildings Day (3 décembre 2015) et a signé de la déclaration commune: engagement pour la contribution à l’atteinte des objectifs de limitation de la hausse des températures à 2°C;contribution aux différentes actions de l’Alliance (feuille de route, ateliers, groupes de travail…).

Cette journée a également connu la signature de la lettre d’expression d’intérêt en vue de bénéficier du «Programme efficacité énergétique dans les bâtiments » lancé dans le cadre de l’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction. Le Maroc fait partie des quatre pays identifiés pour la première phase du projet.  

Aussi et à l’occasion de la COP21, le Ministère a initié l’Alliance Marocaine du Bâtiment pour le Climat en partenariat avec l’ensemble des intervenants dans l’acte de construire. Cette alliance a participé à la COP 21 par l’organisation du Side Event « Bâtiment abordable et durable » le 3 décembre 2015 à Paris.

La 22ème session de la Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) s’est tenu  à Marrakech du 7 au 18 novembre 2016.

La COP22 a pris  le relais d’une COP21 au cours de laquelle des avancées importantes ont été enregistrées. Elle  s’est engagée à concrétiser les différents axes retenus dans l’Accord de Paris, notamment ceux qui ont trait à l’adaptation, la transparence, le transfert de technologies, l’atténuation, le renforcement des capacités et les pertes et préjudices.

Il y a eu des dizaines de groupes de travail sur différents thèmes. Chaque journée a été  organisée autour d’un grand thème général afin de mieux répartir les réflexions, conférences, les groupes d’étude et les plénières.

Le Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville a organisé  4 Sides Events à savoir :

Side Event 1 : « Bâtiments et changements climatiques « 

Monsieur Mohammed Nabil Benabdallah, Ministre de l’Habitat et de la Politique de la Ville, a présidé jeudi 10 novembre 2016, le Side Event organisé, par l’Alliance mondiale du Bâtiment et de la Construction pour le Climat (GABC), le Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, le Ministère français du Logement et de l’Habitat Durable et le Ministère français de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, sur le thème « Bâtiment et changement climatique ».

Side Event 2 :  » Bâtiment Durable »

Monsieur le Ministre Mohammed NABIL BENABDALLAH a présidé l’évènement organisé par le Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville en partenariat avec l’Alliance Marocaine du Bâtiment pour le Climat le 11 novembre 2016 de 15h à 16h30 au Pavillon du Maroc dans la Zone Bleue.

Side Event 3 : « Villes Durables: Défis et opportunités »

Le Side Event « Villes Durables » a eu lieu au pavillon du Maroc dans la zone bleue le 12 novembre 2016 de 13h15 à 17h30, en partenariat avec les Ambassades des Pays Nordiques au Maroc. Il a eu pour objectif de mettre en lumière les différentes expériences, échanger sur les aspects liés aux villes durables : gouvernance, planification urbaine, connectivité et mobilité et efficacité énergétique et mettre en réseau les acteurs (experts et décideurs) des pays nordiques et marocains.

Side Event 4 : ‟Quel engagement du secteur de la construction face aux changements  climatiques?“

 Le Side Event ‟Quel engagement du secteur de la construction face aux changements climatiques ?“ a été organisé le samedi 12 novembre 2016 de 15h à 18h30 dans la zone verte (salle Tensift), et a regroupé les acteurs nationaux du secteur du  bâtiment (fédérations et associations professionnelles) pour partager leurs expériences en matière d’intégration des préoccupations relatives au changement climatique dans leurs différentes activités.

NAMA HABITAT

Diverses initiatives internationales appuient actuellement le Maroc à développer un portefeuille de NAMAs dans divers secteurs de l’économie. En adoptant une approche ascendante, ces NAMAs constitueront ultimement le fondement pour le développement de la LEDS, un des résultats importants à atteindre dans le cadre du projet LECB (Low Emissions Capacity Building ).

Le Ministère Délégué auprès du Ministère de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Charge de l’Environnement, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement PNUD, a réalisé l’étude de la stratégie d’atténuation des émissions des gaz à effet de serre du secteur habitat et ce dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Renforcement des capacités sur les Faibles Emissions au Maroc (Low Emissions Capacity Building ) ».

Objectif principal :

L’étude a pour principale cible l’identification d’un portefeuille de mesures potentielles d’atténuation à développer dans le secteur de l’habitat au Maroc, avec sélection d’une   liste restreinte de NAMAs prioritaires et choix d’une « NAMA Habitat » à développer. Les différentes missions proposées dans le cadre de cette étude doivent permettre de :

Mission 1 :

Analyse le secteur de l’habitat et identification des actions potentielles susceptibles  d’évoluer en NAMAs, élaboration d’une liste élargie de NAMAs potentielles ainsi que les principales mesures d’adaptation pour ce secteur.

Mission 2 :

Elaboration d’une liste détaillée de NAMAs potentielles et d’une  liste restreinte avec choix d’une NAMA.

Mission 3:

Elaboration du concept et identification détaillée de la NAMA choisie et de son processus de mise en Œuvre.


Actualités